Location immobilière à Tigy : pourquoi et comment effectuer un état des lieux ?

Partager sur :

Après les impayés de loyers, la dégradation du bien fait partie des principales sources de litiges entre un propriétaire-bailleur et son locataire. Entreprendre un état des lieux réglementaire permet d’éviter les problèmes qui peuvent y être liés. Comment effectuer la démarche et quelle est son utilité lors de la location immobilière à Tigy ?

État des lieux : définition

Le procédé consiste à observer l’état du bien à un moment précis et à relever les éventuelles dégradations qui y sont présentes. L’évaluation porte sur toutes les pièces que comporte la propriété, sur chaque équipement et annexe qui la complètent.

État des lieux : la technique

Lorsque la démarche est opérée dans le cadre d’une location, elle doit se faire en présence du propriétaire-bailleur et de l’occupant du bien. Elle peut être réalisée par un professionnel ou sous seing privé entre les deux interlocuteurs. 

Elle doit toutefois s’effectuer en deux temps : au début et à la fin du bail. Des constats doivent être produits à la fin de chaque séance pour évoquer les résultats de l’évaluation. En présence d’une dégradation, des images peuvent être prises pour prouver son existence.

État des lieux : son utilité

Les deux états des lieux doivent être confrontés à la fin de la location. Cela permet de savoir si le bien a subi des dommages durant le bail. C’est le cas si l’état des lieux de sortie n’est pas identique à l’état des lieux d’entrée. Les frais de réparation seront alors mis à la charge du locataire sortant. Ils seront déduits de son dépôt de garantie. 

Cette démarche en deux temps permet au bailleur d’éviter les dépenses liées à la remise en état de son bien. Elle permet au locataire de récupérer son dépôt de garantie lorsqu’aucun dommage n’a été fait sur le logement. Elle est alors utile pour préserver les deux parties de tout litige à la sortie du bail.